24 octobre 2012

Les faits ! Partie 2

Me revoilà aujourd'hui avec un billet supplémentaire sur les faits concernant la mauvaise gestion, les magouilles et les escroqueries de la Direction et Gérance de notre société.

Toujours en vrac...

  • Messsieurs LEPOIL et LABARBE n'ont jamais payé les heures supplémentaires des employés, exceptées les miennes, mais attention ! De manière totalement illégale ! Je m'explique : ne voulant pas que je sois à 35 heures hebdomadaires, ils ont décidé que j'en ferai 37. Soit, mais j'ai souhaité être payée pour cela. Mon contrat de travail ne stipule à aucun moment ces 37 heures hebdomadaires, ce qui me dérange énormément. C'est pourquoi j'ai demandé un entretien à LEPOIL (réclamer un entretien alors qu'il est écrit noir sur blanc dans nos statuts que chaque salarié doit en avoir un une fois par an, au minimum... Pour moi, c'était le 1er depuis mon arrivée... No comment...) Lors de cet entretien, j'ai demandé à ce que mes 2h supplémentaires hebdos soient payées au titre des heures supplémentaires comme prévu dans notre convention collective et surtout la loi. Notre Directeur LEPOIL s'est cru intelligent de me faire un discours d'une demi-heure, essayant de m'expliquer que, je cite : "oh mais non, vous allez y perdre si je fais ça. C'est bien moins avantageux et vous allez exploser vos impôts sur le revenus ! Non, et puis pour l'entreprise, ça coûte..." J'ai essayé de me débattre et de faire valoir mes droits, en vain... Si bien que depuis mon embauche dans notre organisme, mes heures supplémentaires sont payées en frais de déplacement chaque mois (le calcul, en plus, équivaut à 1h supp = taux horaire en-dessous du SMIC !). Sauf que ! C'est totalement illégal et mensonger !!! Tout ça pour ne pas payer de charges et tromper les instances officielles (l'URSSAF si mes minces connaissances sont bonnes en la matière) ! Je suis peut-être la seule sur Terre a avoir depuis des années des frais kilométriques et de repas ABSOLUMENT IDENTIQUES, au kilomètre et centime d'euro près chaque mois. Le plus "amusant" est que je ne suis JAMAIS allée là où soit-disant on m'envoie 1 ou 2 fois par mois !...

 

  • Toujours concernant les salaires, ceux-ci sont basés sur un barême de points et, par conséquent, de valeur du point. Les points sont ré-évalués approximativement tous les 2 ans, environ. Jamais, JAMAIS notre Directeur LEPOIL - censé se tenir à jour de cela - ne nous a fait part de l'augmentation légale de la valeur du point. Puis, à chaque fois qu'une ou deux personnes recherchai(en)t à combien est le point et le lui en faisai(en)t part, il décidait avec LABARBE de nous payer le retard en frais de déplacement là encore, parce que "ça nous reviendra moins cher et ça évitera de payer des charges là-dessus" ! Encore une fois, preuve d'envie délibérée de se décharger des ses responsabilités sociales !

 

  • Restons dans le domaine financier. Plusieurs salariés de l'entreprise ont été recrutés sous le mode du contrat de professionnalisation, dont moi-même. Stop ! J'arrête de suite le lecteur, ça n'a jamais été pour permettre audit salarié de se former et de gravir des échelons (par ailleurs inexistants chez nous...), OH QUE NON ! En contrat de pro, le Directeur s'engage PAR ECRIT, sous forme de convention, à faire bénéficier son employé(e) de formation pour un nombre d'heures déterminées (cela peut atteindre 600/700 heures par personne, ce n'est pas rien !). En contrepartie, l'OPCA (si l'entreprise y adhère et cotise) verse un montant de 9.15 € par heure de formation par personne. Mais ! Eh oui, vous me voyez venir... Si j'ai bien effectué 105 heures de formation réelles, le reste n'a JAMAIS été fait ! Je vous le garantis ! LEPOIL, notre bon Directeur, a demandé à ce que chacun signe ses feuilles de présence, sans n'avoir jamais bénéficié de la formation interne pour laquelle la société a perçu de l'argent ! VERIDIQUE !!! A toutes questions posées sur ce sujet, il nous a été opposé une fin de non-recevoir. Preuve de Comment empocher de l'argent illégalement, là encore ? Car non seulement l'entreprise recevait ce "dédomagement" de l'OPCA, mais en plus, chaque salarié travaillait pour la boîte pendant les heures où il devait être en formation.

 

D'autres faits du même acabit dans un prochain billet, sans doute...

 

Posté par ASSDIRECTION à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les faits ! Partie 2

Nouveau commentaire